Ride the wave ! … surf & enjoy !


		
Publicités

Déjections de chiens transformées … en énergie !

streetkleen-bio

Ca se passe en Grande-Bretagne … et on va bientôt se servir des déjections canines pour produire de l’énergie !

La Grande-Bretagne va réaliser en juillet 2013 un test grandeur nature auprès de 60 foyers qui seront alimentés en « déjections » canines. La localité est pour le moment tenue secrète …

Cette idée de génie vient du Britannique Gary Downie et de son entreprise Streetkleen Bio (comprendre en phonétique, « rues propres »).

Le principe de transformation est bien connu. Il utilise la méthanisation qui permet de transformer des matières organiques en énergie. Streetkleen Bio System nécessite la récupération des déjections canines collectées dans les poubelles prévues à cet effet. La méthanisation est un processus biologique sous-vide (anaérobie) qui permet de décomposer les bactéries et d’aboutir à la fermentation d’un biogaz.  Ce biogaz est composé de méthane et de CO2. Le biogaz produit par les déjections sera alors revendu à National Grid (l’équivalent de notre RTE) tandis que le chauffage et l’électricité fourniront une serre, dont les plantes seront nourries à l’engrais provenant lui aussi des déjections … terrible, non ?!

L’entreprise Streetkleen Bio va récupérer les déjections canines récoltées par les autorités locales. Son système peut traiter de 500 kg à trois tonnes de déchets par jour ! Ce qui est  suffisant pour alimenter une soixantaine de foyers.

Petite précision nécessaire … cette énergie est sans odeur évidement !

Donc rendez-vous en juillet pour découvrir si le test se montre concluant …

 

 

 

 

Empreinte écologique de nos animaux de compagnie …

empreinte_ecologique

L’Empreinte écologique d’un chien .. elle vaut celle d’un 4 x 4 !

L’empreinte carbone d’un chien domestique est le double de celle d’un Land Cruiser de 4.6 litres qui roule 10 000 kilomètres par an …

Une étude publiée dans la revue New Scientist montre qu’un chien de taille moyenne mange 164 kilos de viande et 95 kilos de céréales chaque année. Cela nécessite 43,3 m2 de terrain pour produire 1 kg de poulet par an. Donc, il faut 0,84 hectare pour nourrir un chien.

Un Land Cruiser qui roule 10 000 km/an consomme de l’énergie pour la construire et la conduire. Un hectare de terrain peut produite l’équivalent de 135 gigajoules par an, ce qui veut dire que l’empreinte écologique de cette voiture est de 0,41 ha, soit moitié moins que celle du chien !

Quant aux chats, l’étude montre que ceux ci  ont une empreinte écologique de 0,15 ha, soit à peine moins qu’une Golf  Volswagen.

 

Quelques chiffres et ordres de grandeur (par les Professeurs Brenda and Robert Vale)

L’empreinte écologique …

* 0,84 hectare pour un chien moyen
* 1,1 hectare pour un berger allemand contre 0,41 ha pour un gros 4×4
* 1 vache laitière expulse dans l’air en moyenne, entre 140 et 160 m3 de méthane  par an
* 0,15 ha pour un chat soit un peu moins qu’une Golf
* 0,014 ha pour un hamster : 2 hamsters = une TV plasma de taille moyenne
* 0,00034 ha pour un poisson rouge = l’empreinte écologique de 2 téléphones portables
*   Selon Google, l’utilisation moyenne d’un internaute du moteur de recherche Google pendant une année entière dégage autant de C02 que le fait de mettre une machine de linge à laver !
* La respiration de l’humanité toute entière dégagerait dans l’atmosphère quelque 0,3 GtC/an, milliards de tonnes de carbone par an
* Les animaux domestiques dégagent 0,75 Gt de carbone/an
* Les déchets humains et animaux : 0,5 Gt de carbone / an

Source : ConsoGlobe